Bonjour à tous et à toutes!

L’équipe terrain prend le temps de vous faire un «petit« suivi des deux dernières semaines. Préparez-vous, il y a du stock!

1. CAMPS DE JOUR :

Nous avons reçu les derniers groupes de camps de jour (Petit-Matane, Ville de Matane et Maison des Familles) et les deux superbes animatrices Rose et Myriam. Les enfants ont pu s’affronter amicalement dans des courses de semis, de désherbage, de chasse aux insectes et dans des questions quizz, toujours sous l’œil impassible de Denis l’épouvantail.

En récompense, les petit.es ont pu aller cueillir de belles carottes comme collation, et repartir fièrement avec un petit item provenant du champ (ex. : une courgette ou des oignons) pour le bonheur de leurs parents.

Nous rappelons que ce ne sont pas tous les enfants qui ont des potagers à la maison et que l’éducation sur la façon de produire ses aliments est importante pour la résilience d’une communauté.

2. GROUPES ASPIRANTS JARDINIERS :

Encore une fois, nous ne cessons de dire merci aux groupes des « Aspirants Jardiniers » qui viennent donner un coup de main pour socialiser, rire un bon coup, apprendre en se salissant les mains et participer aux cueillettes collectives pour le bien de notre communauté (c’est aussi la vôtre). Ces groupes sont issus d’organismes mobilisés d’ici qui ont choisi de s’impliquer pour offrir l’accès à des aliments frais, sains et pour le développement du bien-être mental, physique et social de leurs membres.

Nommons et félicitons particulièrement: Le Marigot, Le Carrefour Jeunesse Emploi et l’ADHG. Car ont sait que ça prend toute une organisation pour mobiliser, déplacer et encadrer un groupe hebdomadairement, et pour assurer la distribution des denrées récoltées. Merci donc à ces intervenants qui jugent que le travail supplémentaire associé à ce genre d’activité en vaut la chandelle.

3. MARDI « AGRO-FUN » :

Toujours en ajustement (c’est ça les premiers tours de roue d’un projet), nous avons eu le plaisir de recevoir deux groupes de (5 et 17) citoyens mobilisés et curieux, lors de nos deux derniers mardis «Agro-fun». Le but de ces soirées est d’être inclusif, de permettre à tous.tes de visiter la Ferme de se l’approprier, de pouvoir s’impliquer et de repartir avec un petit quelque chose pour le souper… ou pour la semaine, selon la loi du gros bon sens. On ne vient pas « faire son épicerie » au champ, mais comme la pauvreté n’a pas de visage nous avons fait le choix que les mardis «Agro-Fun» soient ouvert à tous.

Rappelons que près d’une personne sur cinq en Matanie doit jongler avec une situation financière précaire et que l’alimentation s’en trouve trop souvent malmenée.

4. PANIERS SOLIDAIRES :

Le mois d’août rime avec récoltes.s.s.s.s (avec plusieurs S). C’est également notre cas au champ. Nous avons le plaisir de vous annoncer que nous sommes rendus à 75 paniers solidaires desservis hebdomadairement aux organismes participants! Ces derniers ont pour mission de les distribuer aux personnes plus vulnérables (financièrement ou vivant de l’exclusion sociale) afin de leur donner un petit bonheur. Pour l’organisme c’est également un plus pour permettre l’intervention dite « de coin de porte ».

Nous avons eu également la participation d’une organisatrice communautaire du CISSS (qu’on salue gentiment) dans la confection de fiches de recettes simples pour apprêter certains légumes moins connus. Parce que notre défi n’est pas seulement de produire, mais également de distribuer aux personnes ciblées et d’éduquer à la transformation alimentaire des récoltes pour éviter le gaspillage. Certains organismes ont même pris le lead d’intégrer ces légumes méconnus dans leurs ateliers culinaires pour le bien de leurs participants.

C’est donc un travail colossal et invisible qui se fait EN ÉQUIPE avec ces organismes. Un travail pachydermique qu’on ne voit pas dans un rang de carottes ou dans une photo de champ.

5. DIVERS TRAVAUX TERRAIN :

Nous avons également fait divers travaux sur le terrain qui ont rempli notre horaire :

• Grelinette dans la serre au fur et à mesure pour décompacter ce ciment post-installation… ouf… si vous voulez faire votre gym, on va avoir besoin de vous parce que même le BCS a de la difficulté à passer dedans.

• Tondeuse reçue, ce fut tout un bonheur de tondre les engrais verts qui montaient à la graine. Rappelons que les engrais verts ont été semés dans les entre-rangs et dans les parcelles non utilisées pour améliorer le sol (structure et taux de matière organique), la vie du sol (micro et macro faune) et pour réduire les pertes d’eau au champ par évaporation.

• Réception de terre mélangée en cadeau, provenant d’un pépiniériste qui faisait du terrassement dans les alentours. Cette terre a été récupérée et utilisée pour remplir la première moitié des bacs à mobilité réduite d’une profondeur de 32 pouces. L’autre ½ des bacs a été remplie par de la terre noire. Il ne restera plus qu’à les déplacer à leur endroit final, quand le terrassement du hangar aura nivelé le sol des alentours.

• Destruction des parcelles récoltées et semis 2 à l’essai de plantes pollinisatrices pour attirer non seulement les pollinisateurs, mais également les prédateurs. (Notre gagnant est le A4 pour une implantation au printemps). Parce que si on veut avoir un contrôle des insectes ravageurs (moutons), il nous faut des parcelles pour élever nos insectes prédateurs (loup). En voici une que nous affectionnons particulièrement : la larve d’une coccinelle qui peut manger jusqu’à 150 pucerons par jour (avoir une faim de loup  ).

• Recherche et développement: une idée farfelue que nous avons eue et que nous avons testée: la fleur de mélilot pour les pâtissiers de Montréal (mélilot = vanille du Québec).

• La vie prend le dessus partout, et nous rappelle que tout est éphémère. Quelle beauté de voir ces champignons sauvages (non hallucinogène en passant), prendre le dessus des balles de foin nous servant d’amphithéâtre pour les groupes.

MOT DE FIN:

Chapeau à tous. On a le droit d’être fier.èrs. Rappelons que nous sommes qu’à notre première année de production. L’avenir promet .

Soyez des nôtres le 21 août à partir de 13h30 au 414 rue St-Rédempteur, où ce beau projet sera dévoilé à tous et à toutes lors de son inauguration!

À bientôt!

Signé : l’équipe terrain